MAISON FAMILIALE RURALE du Blayais 50% école / 50% stage

Actualité

Analyse 2017
Résultats de l’étude sur les formations en alternance conduites en MFR

Résultats de l’étude sur les formations en alternance conduites en MFR

 Source : Secrétariat Général - Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation -  Octobre 2017

Document dans son intégralité

Nombre d'élèves selon le type de diplôme



 
« Chaque année, plus de 50 000 élèves ou étudiants, au sein de 367 établissements (données 2014‑15), s’inscrivent dans ce dispositif »


"En matière d’insertion professionnelle trois ans après la fin des études, le taux d’emploi des diplômés de l’enseignement par alternance est légèrement supérieur …"

"Les bacheliers professionnels et les diplômés du BTSA en alternance, issus des maisons familiales rurales, sont proportionnellement plus nombreux à poursuivre des études."



"Cette pratique impose une coordination pédagogique et la participation d’une communauté d’adultes qui accompagne l’apprenant"

« L’établissement demande en effet à la famille de s’investir dans le projet, de manière à être actrice de l’alternance. »


« Pour les établissements mettant en œuvre l’alternance, le taux de réussite aux examens est de 87,4 % »

« 4 000 formateurs et moniteurs….assurent une « fonction globale » qui intègre plusieurs missions : formation, animation et éducation. Les temps d’échanges avec les élèves et étudiants représentent environ 40 % de leur temps de travail »


« lien avec les familles et les maîtres de stage »

« Les moniteurs animent également des temps de service »

« En plus de leur formation technique, les formateurs et moniteurs suivent une formation pédagogique obligatoire »


« les techniques pédagogiques mobilisées, favorisant l’apprentissage et la remédiation, constituent le premier atout. »

"Le positionnement englobant des moniteurs-formateurs constitue un deuxième atout. Les moniteurs acquièrent, de par leur polyvalence, une capacité à ancrer les apprentissages dans le champ du travail. Les petits effectifs et l’internat permettent aussi aux jeunes et aux adultes de vivre en proximité, dans un esprit de préparation à la vie sociale et professionnelle du futur jeune adulte. La place donnée à la motivation, avec un projet pédagogique qui associe les familles, les maîtres de stage, ainsi que le collectif des jeunes à travers leur vie en internat, contribue également au développement des élèves et à la valorisation de leur travail."

« Ce type de formation donne aux situations de travail une place privilégiée. L’ancrage dans le métier est une constante de chacune des séquences pédagogiques. Il sert de levier à l’ensemble du processus d’assimilation, et ce pour l’ensemble des savoirs, qu’il s’agisse d’une langue étrangère, de la chimie ou des mathématiques, du français ou du machinisme. La motivation dont témoigne le jeune, lors de l’entretien préalable à l’inscription, est un critère aussi important que les résultats scolaires. »

« Les pratiques pédagogiques mises en œuvre dans le cadre de l’alternance sous statut scolaire sont, de ce fait, plus efficientes. »


« Des investissements sont ainsi faits en faveur de la mobilité des jeunes….par l’intermédiaire des stages, des séjours de découverte ou des voyages d’étude. »

« Un stage de trois semaines à l’étranger et pour cela mobilisent des crédits Erasmus »

« Le réseau des MFR »

 « Les coopérations internationales sont fréquentes (Europe, Amérique du Sud, Maghreb, etc.). »

« Le système par alternance sous statut scolaire permet de conduire jusqu’à des formations diplômantes pourvues de bons taux d’employabilité des jeunes »

« Ce système éducatif a largement évolué »


« La mutation des métiers, le développement du numérique et les nouveaux besoins d’aide à la personne conduiront à de nouvelles adaptations dans les prochaines années. »